Et les magasins, face au e-shopper ?

Par rapport à la dimension future que peuvent prendre les sites marchands, si les magasins n’évoluent pas, ils risquent de prendre un coup de vieux. Sans parler des attentes de la génération numérique qui, d’ici son accès au pouvoir d’achat, pourrait bien être totalement digitalisée !
Le mode de picking des grandes surfaces risque d’apparaître désuet face à l’efficacité de l’accès à l’offre sur les sites de e-commerce.
Il s’agit de ne pas creuser l’écart entre magasins et sites marchands et, au contraire, de miser sur les convergences. Renforcer la complémentarité des canaux en faisant converger les techniques… ou profiter de la convergence des techniques pour renforcer la complémentarité des canaux !

Vidéo présentant la vitrine interactive d’Orange Londres : plus besoin d’entrer dans le magasin pour accéder aux services de base !

Alors que les magasins virtuels vont s’humaniser et incarner de plus en plus la réalité, les magasins physiques vont se numériser et de plus en plus faire le lien avec les services offerts par les sites. Ecrans plasma avec animations, bornes Internet, m-commerce, puces RFID, codes 3D, téléphones nouvelle génération (vidéo, Web…) sont autant d’éléments technologiques capables de transposer les plus d’Internet dans les points de vente.

Snap2Win « Mobile Acuity ». Grâce à un système de reconnaissance d’images, le téléphone mobile devient un moyen d’augmenter la réalité avec du contenu enrichi (infos, vidéos, jeux etc…)

Réalité augmentée sur un Iphone avec la « Sekai camera » de tonchidot

Si créer le lien entre sites et magasins est une problématique nouvelle, des pistes se dessinent déjà :
– Face à un produit, en linéaire, une photo du code 3D me donne accès directement (sur une borne ou sur mon mobile) au configurateur du produit, aux vidéos de présentation et de mise en service, à un module de formation ou à des démos, à la consultation des avis de consommateurs ayant acheté ce produit…
– Selon mon profil (enregistré sur une carte magnétique et que je peux renseigner dans des bornes en rayons), je peux recevoir des pubs ou des infos animées correspondant à mes centres d’intérêt…
– Les produits que j’achète en magasin portent une étiquette « lien », un code que je n’ai plus qu’à entrer sur le site de la marque pour voir, depuis chez moi, après mon achat, par exemple des didacticiels vidéo (démos…).
– Logistique magasin pour le suivi de commandes Internet : je prépare mon achat sur Internet et je viens le récupérer en magasin. Je bénéficie alors de services spécifiques : en magasin, mon achat est prêt à emporter dans une zone spéciale, on m’a réservé un véhicule pour l’emporter…

Supermarket 2.0 – Une vidéo imaginant à quoi ressemblerait un supermarché qui utiliserait les recettes du Web 2.0 (tags, catégories et commentaires…)


Café du commerce

Le Café du commerce est un observatoire créé par Nouveau Monde DDB pour conduire des études exclusives et régulières de décodage des comportements d'achat afin d'aider leurs clients à comprendre en profondeur les principes déterminants des choix de fréquentation et d'achat du consommateur aujourd'hui. A ce jour, quatre éditions ont été réalisées, l'image prix (2007), le client "brique et clic" (2008), l’orientation client (2009) et le Développement Durable : quel marketing enseigne face à l'éco-attitude de vos clients, en collaboration avec Françoise Bonnal et Guillaume Antonietti.

%d blogueurs aiment cette page :